La serre du XIXe siècle

La serre correspond à l’emplacement d’un ancien jardin d’agrément datant du XIXe siècle, avec un enclos attenant qui devait contenir des végétaux d’agrément. Au niveau de la façade de la serre du château, quatre puissants piliers 1 couronnés par des impostes 2 donnent naissance à trois arcs en plein cintre marqués en leurs centre par des claveaux 3 (ou clés) travaillés. La pierre de taille, qui a servi à édifier la serre, ressemble beaucoup à celle du château : elle crée une résonance entre les deux constructions.

L’autre matériau utilisé pour les murs situés dans l’axe transversal de l’édifice est la brique. La serre cache dans ses fondations un espace qui servait certainement de four pour le pain.

Les écuries

Nous ne possédons pas d’éléments sur cette dépendance du château qui servait probablement d’écuries depuis des décennies. Il est utile de rappeler que les écuries sont destinées à loger les chevaux, les ânes ou les mulets et qu’elles nécessitent donc de l’entretien quand elles sont utilisées. Dans la mythologie on parle des écuries d’Augias qui étaient malpropres et dont le nettoiement constitua l’un des travaux d’Hercule.

Jusque dans les années 70, plusieurs chevaux de trait étaient utilisés sur la propriété pour entretenir le parc.