Retour en haut

Actualités

Le vieux hêtre, qui existait déjà à l’époque de Louis XIV, vient d’être abattu, vaincu par les années et… le lierre.
Merci Ambroise Paysage

LE HÊTRE PLANTÉ VERS  1660

En 1653, Charles Gorguette, IIIe du nom, écuyer, seigneur du Bus, Belieu, épousa Françoise Eudel, fille de François Eudel, seigneur d’Argœuves, terre dont le nom a depuis été porté par la famille Gorguette. En 2020, ce hêtre pourpre dont le nom scientifique est Fagus Sylvatica, aura 360 ans.
Cet arbre qui dominait le village a été planté bien avant la construction du château, l’année du mariage de Louis XIV qui s’apprête à établir la monarchie absolue de 1661 à 1715. Louis XIV, dit aussi le Roi Soleil, entreprit de réaménager le domaine de Versailles en  1662, pour donner vie à la future demeure royale et  leur pleine mesure aux ambitions du roi ; le chantier réunit une armada d’experts.
Il n’est pas possible de dater la plantation de  cet  arbre plus précisément en raison de nombreuses disparitions de documents lors de la seconde guerre mondiale. Ce  hêtre a été abîmé en 1973 par un coup de  foudre qui a endommagé aussi le clocher de l’église Saint-Martin se trouvant à une cinquantaine de  mètres du  château d’Argœuves.
Il mesurait 22 mètres environ ; le tronc bien droit se  sépare à 9 mètres en une grande fourche équilibrée. Malheureusement, la longévité du hêtre est  de  150  à 300 ans : il a donc subi les effets du  temps et a été abattu.

64